Nos articles

La méthode Ikigai : donner un sens à son emploi

La méthode Ikigai ou comment donner un sens à son activité professionnelle

La méthode Ikigai ou comment donner un sens à son emploi

Ce qui me fait me lever le matin. Voilà comment l’on pourrait résumer ce petit mot japonais. Composé de quatre caractères signifiant « vie » « valeur » « priorité » et « beauté » il est traduit en français par les expressions « joie de vivre » ou « raison d’être ». Retour sur cette méthode prisée des candidats qui veulent donner un sens à leur carrière.

Notre génération a réinventé la pyramide de Maslow et, en mettant de côté les besoins basiques facilement contentés, s’est concentrée sur les niveaux supérieurs, à savoir le besoin d’appartenance, d’estime de soi, et d’accomplissement. Son graal : trouver le bonheur au travail. En cela, la méthode japonaise devient intéressante en proposant de développer son potentiel et de réussir l’exercice complexe d’équilibrer sa vie privée et sa vie professionnelle. 0 (1)

 

Pour se lancer, il suffit de dessiner sa propre version du schéma ci-dessous en se posant quatre questions :

Qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est-ce que je sais bien faire ? En quoi puis-je être utile à la société ? Quelle est l’activité pour laquelle je peux être rémunéré ?

 

0

En recrutement, la méthode Ikigai peut aider à trouver l’emploi diéal pour un candidat

 

Au centre du schéma, votre Ikigai ou si vous préférez, votre job de rêve.

Hector Garcia, dans son livre Ikigai – The Japanese Secret to a long and happy life propose une astuce pour démarrer l’exercice de manière ludique : lister les dix activités auxquelles vous avez consacré le plus de temps dans votre semaine et vous demander si elles participent à votre objectif de vie.

Armez-vous de patience, parce que l’Ikigai demande du temps et un travail d’introspection. Christie Vanbremeersch, dans son livre Trouver son Ikigai explique que nos émotions les plus négatives comme la jalousie ou la colère peuvent être de précieux indicateurs. Lorsque l’on jalouse, c’est que l’on désire. Arriver à comprendre ce désir est la première étape pour ensuite le satisfaire, pas à pas. Quant à la colère, émotion maitresse de l’action, il faut arriver à la canaliser pour comprendre les causes pour lesquelles nous sommes prêts à nous battre.

Pour ne rien gâcher, plusieurs études sociologiques ont notamment été menées prouvant que vivre avec un but rallongeait l’espérance de vie. Pas étonnant ainsi que le Japon détienne le record mondial de longévité !

Si la méthode japonaise peut aider à réaliser un rêve ou une ambition, elle doit dans un premier temps permettre de comprendre nos envies personnelles et nos attentes professionnelles, d’enrichir notre vie et d’améliorer celle de notre entourage. Une étape qui peut s’avérer judicieuse avant de s’aventurer dans un processus de recrutement !

Date: jeudi 17 mai 2018

Les commentaires sont fermés