Nos articles

L’intérim de Cadres

L’intérim en général connaît ces derniers temps une légère baisse. Nous dénotons fin mars 2013, 574.300 intérimaires, ce qui représente une baisse de 9,3% sur un an.  Par ailleurs le recrutement en intérim des cadres progresse  de manière assez conséquente; selon le dernier baromètre du PRISME plus de 4,7 % sur cette même année.

 

 

Les cadres ont tout d’abord une meilleure image de l’intérim : en effet, ils ne l’associent plus aux termes « précarité ou « instabilité ». Désormais ils prennent le travail temporaire comme une opportunité d’entrer ou de se réinsérer dans l’emploi.

 

« De 1997 à aujourd’hui, l’intérim des cadres connaît une évolution de +450%, une croissance bien supérieure à la moyenne du marché », constate le Président du PRISME.

 

Il est vrai que certaines entreprises sont, par les temps qui courent, frileuses à l’embauche et privilégient donc l’intérim. Selon Pôle-Emploi les missions proposées sont de plus en plus courtes, mais ce sont les cadres et professions intermédiaires qui réalisent les plus longues, avec une moyenne de 10,9 jours, contre 7,5 pour les ouvriers non qualifiés.

Aujourd’hui, les cadres s’adaptent au marché et se rendent disponibles pour travailler dans des entreprises en mode projet sur des durées plus ou moins longues.

 

Un marché en mutation :

 

Pour les jeunes diplômés, il s’agit d’un mode d’intégration efficace dans le monde du travail.

Que ce soit les jeunes diplômés,  les cadres confirmés ou les seniors, l’intérim est avant tout une belle opportunité pour démontrer ses compétences relationnelles  (adaptabilité, capacité à comprendre le fonctionnement du monde du travail, capacité de réflexivité sur soi-même) et également pour développer son réseau.

Les postes offerts aux cadres ont considérablement évolué. En plus des postes classiques sur les fonctions supports, il y a aujourd’hui de plus en plus d’opportunités en mode projet sur le marché, ce qui fait ainsi place à des offres plus techniques ou plus spécialisées : c’est le management de transition. L’intérim peut permettre à des cadres d’intégrer des secteurs et des postes auxquels ils n’auraient jamais pu prétendre.

 

Par ailleurs, l’intérim est dans bien des cas un choix de vie de la part de certains cadres.  Ce type de contrat offre une certaine flexibilité, une rémunération attractive, une possibilité de se réorienter professionnellement et comme nous l’avons déjà évoqué : des tâches plus spécifiques et la possibilité de travailler dans des environnements différents. L’intérim n’est donc pas à considérer comme une solution par défaut mais comme une réelle opportunité ! 95 % des intérimaires seraient prêts à recommander à un proche en situation de recherche d’emploi d’effectuer des missions d’intérim.

Date: jeudi 30 mai 2013

Les commentaires sont fermés